Honda CB K 750 café racer 1980

La Honda CB 750 est officiellement présentée à la presse européenne en 1969, et à la presse française au bois de Boulogne.

Lors de cette présentation, la CB 750 fait admirer son galbe et entendre le son harmonieux de son quatre-cylindres, sans rouler. Cela n’empêche pas les journalistes de l’époque de la porter aux nues. Ils mettent déjà en exergue toutes les nouveautés techniques dont elle bénéficie et sa finition soignée.

Il faut avouer que ses lignes magnifiques, son équipement complet, son moteur quatre-cylindres à arbre à cames en tête – donné comme le plus puissant de l’époque avec 77 chevaux, ses quatre échappements et son démarreur électrique sont autant d’atouts jamais vus ensemble sur une moto de série.

Honda a réussi de façon magistrale son entrée dans le monde des grosses cylindrées

De sa première année de commercialisation en France en août 1969 à juin 1977, date à laquelle apparaît la CB750 K7, la Honda n’a pas cessé d’évoluer. Les grandes lignes de ses modifications sont liées aux différentes appellations des modèles qui se sont succédées durant sa carrière. Plus ou moins importants, les remaniements de la « quatre-pattes », aussi surnommée « quatre-pots », se retrouvent au travers des modèles CB 750, K0, K1, K2, (commercialisés en France), K3, K4, K5 (non importés en France), puis K7 (commercialisé en France) et K8 (réservé au marché américain). Au chapitre des différences importantes, signalons que les premières versions de la CB750, modèles commercialisés d’août 1969 à fin 1970, collectionnent bon nombre de transformations, environ trois cents. L’une des plus importantes réside dans l’adoption d’un carter moteur moulé par coquille pour remplacer celui issu d’une fonderie au sable des premiers exemplaires. Cette CB750 a aussi changé une fois de vilebrequin, et le nombre de disques d’embrayage est passé de huit à sept.

Mélange astucieux de technologie moto classique et automobile, la CB750 a aussi contribué à l’essor d’une nouvelle clientèle : beaucoup d’indécis tentés par l’acquisition d’une moto ont franchi le pas pour elle. Disposant d’un équipement complet, au-dessus des standards de l’époque, la « quatre-pattes » a immédiatement séduit une clientèle d’amoureux de belle mécanique, pour qui circuler à moto ne doit pas sous entendre d’être mécanicien, ou d’avoir le mollet vigoureux.

De nos jours, la passion pour la CB demeure intacte dans le coeur de bien des motards : les clubs qui regroupent ses adeptes en constituent la preuve formelle.

Cet exemplaire est un modèle millésime 1980 de 13966kms, entièrement restauré en 2019 et transformé en Café Racer. 

 Elle est peinte d’un magnifique bleu profond, qui contraste bien avec la couleur marron de la selle. 

 Le moteur a été totalement démonté et de nombreuses pièces ont été changées, le pot d’échappement est maintenant un 4 en 1, et le kit-chaîne est neuf, tout comme le kit carburateurs, les freins (avant et arrière) et les pneus. En outre, un second moteur est donné avec le véhicule.

Un grand nombre de factures sont disponibles ainsi qu’un DVD retraçant tout le processus de la restauration et de la conversion en café Racer.

A noter aussi la très rare revue technique d’origine qui est fournie avec la moto.

Visible sur rendez vous  

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

– 4 en ligne 750cm3

– 80chx à 8500 tr/min

– Boîte mécanique 5 rapports

– 0 à 100km/h : 4.8 sec

– Vitesse max : 200 km/h

PRIX : 8400 euros

© Le Cercle 11 2020