Ford Mustang fastback 1965

C’est durant les années ’60 que les plus grandes légendes automobiles naissent.
Chez Chevrolet, la Corvette pointe le bout de sa calandre tandis que Ford exhibe deux modèles : la GT40, qui fait rêver petits et grands et la Mustang. Cette seconde a tout d’une grande, à commencer par une ligne sportive et élancée. Alors que les muscle cars s’imposent rapidement aux États-Unis (avec leurs consœurs pony cars un brin plus sages), la Mustang joue entre les deux catégories en se présentant comme un modèle à part dans la gamme avec son propre insigne, présentant une race de cheval à la fois endurante et solide : le Mustang.
La Mustang a connu de nombreuses évolutions, avec des millésimes apportant chacun leur lot de nouveautés. Si la production de la Mustang a débuté en 1964, les premiers millésimes sont de 1965. L’exemplaire que nous voyons ici est un modèle V8 289ci 225 chevaux. 

Quelques changements ont été apportés à la Mustang de 1965. Le nouveau modèle Fastback 2+2 fut celui le plus important.

En provenance des États-Unis, cette Mustang Fastback première série du 02 janvier 1965 fait partie des 77 079 exemplaires produits, elle fut importée en France et dédouanée il y a 5 ans, la carte grise est française.

Elle est dans une présentation globalement d’origine, dans un jus surprenant, toujours remisée au sec, elle ne présente absolument aucune corrosion. L’intérieur couleur Pony beige finition Luxury, la sellerie et le tableau de bord sont intégralement d’origine et bien conservés avec une légère patine.  

Cette Fastback est équipée de son moteur 289ci V8 d’origine de 225CV ainsi que sa boîte automatique également d’origine, qui fonctionne parfaitement. On notera que le radiateur a été remplacé récemment par un modèle en aluminium pour une utilisation plus fiable, la boîte de vitesse a également été révisée. Elle sera livrée avec des jantes Cragar. 

C’est une auto dont le fort tempérament et la pureté de sa ligne en font une inconditionnelle américaine. 

Prix: 39900 €  Disponible immédiatement sur rendez-vous.

© Le Cercle 11 2020